Le bilan du festival 2024

Publié le

Le 20 mars, les équipes de BDCA se sont réunies pour dresser le bilan de l’édition 2024 du festival de la bande dessinée chrétienne d’Angoulême. Quelques points d’amélioration ont été mis en avant, comme la nécessité de recruter de nouveaux « bédévoles », mais globalement, « le bilan est plutôt positif », résume Marie Piton, la présidente.

Belle participation au temple

Avec environ 900 participants, l’équipe protestante affiche une belle satisfaction. L’exposition « Paysans », avec son mur végétal, a beaucoup plu et les trois auteurs ont joué le jeu avec une grande disponibilité tout au long du festival. L’exposition va partir à Saint-Malo en octobre.

Malgré un désistement de dernière minute, la table ronde s’est bien déroulée, tout comme la veillée œcuménique, qui a laissé toutefois apparaître un manque de concertation dans la préparation entre les intervenants protestants et catholiques. Un point à améliorer pour l’année prochaine.

Le culte, délocalisé cette année au collège Sainte-Marthe-Chavagnes, offrait plus d’espace. Une idée à renouveler en 2025.

Bonne fréquentation à la Cathédrale

À l’exception du dimanche, la fréquentation à la cathédrale a été bonne. L’exposition « Cœur de braille » a été appréciée par le public, tout comme « Un carnet de tendresse » qui manquait toutefois de couleurs.

Les animations scolaires se sont très bien déroulées, tout comme la conférence de Jean-Christian Petitfils dans la chapelle des œuvres qui a fait le plein avec une cinquantaine de participants.

L’équipe pointe le problème récurrent de l’orgue et des messes pendant le festival. Des échanges, en amont de la prochaine édition, vont être entrepris pour suggérer aux organistes de répéter à l’Houmeau.

Fréquentation perturbée à Saint-Martial

L’équipe de l’église Saint-Martial note une bonne fréquentation à l’exception du dimanche après-midi, où l’accès a été perturbé par le démontage prématuré de la bulle SNCF. Des échanges ont d’ores et déjà eu lieu pour éviter ce désagrément l’année prochaine.

L’exposition « Histoire de Jérusalem » a eu un beau succès. Les albums se sont bien vendus malgré l’absence des auteurs. L’expo « Adam et Eve » a également été appréciée mais le dessinateur a été trop peu présent. L’expo sera à Parthenay cet été.

La cérémonie de remise des prix et vernissages s’est déroulée en présence des autorités (municipalité, FIBD…) et maisons d’éditions, mais les auteurs ont été trop peu présents pour les dédicaces en suivant.

Un premier bilan financier satisfaisant

Les chiffres seront à confirmer, mais le premier bilan des ventes sur les 3 sites, établi par Cosmopolite, enregistre 1.657 BD vendues pour 28.741€. L’association n’a cependant encaissée que 1.646 BD (28.475€), ce qui laisse à penser que 11 BD ont « disparu » et pose la question de la surveillance des espaces de vente à améliorer, particulièrement pendant la cérémonie de remise des prix.

Le résultat dégagé devrait s’établir à 4.907€ pour l’association grâce à l’augmentation des ventes au Temple qui compense la baisse enregistrée à la cathédrale. Les frais engagés (expositions, restauration, hébergement, déplacement) ne sont pas encore finalisés, tout comme les recettes qui sont en attente de certaines participations.

Côté communication, l’association regrette le manque d’implication du clergé local et souligne les ratés sur le nouveau site Internet qui n’a vu aucune publication pendant la manifestation. L’idée de confier cette mission à un jeune sur la prochaine édition est posée car les bénévoles, submergés pendant 5 jours, ne peuvent assurer cette tâche. Des fiches de poste pour recruter de nouveaux bénévoles vont être faites pour inciter largement à rejoindre l’équipe. Tous les talents sont les bienvenus !